Se déconnecter

Blendamator

Nouveautés de Blender 4.0 : les 5 changements à retenir

Vous l'attendiez ? La nouvelle version de Blender est enfin disponible

La tant attendue nouvelle version de notre logiciel de création 3D préféré est enfin là : Blender 4.0 ! Ce logiciel a toujours été un outil de prédilection pour les passionnés de 3D, qu’ils soient amateurs ou professionnels. Et avec cette nouvelle version, les choses se font encore plus intéressantes.

Dès le premier coup d’œil, vous remarquerez que Blender 4.0 conserve l’essence de ses prédécesseurs, tout en apportant son lot de nouveautés et d’améliorations. Dans cet article, je vais vous présenter 5 changements clés qui rendent Blender 4.0 si spécial. Que vous soyez débutant ou que vous ayez déjà une expérience en 3D, ces nouveautés vont certainement éveiller votre curiosité.

Prêt à les explorer ? C’est parti !

Sommaire

Les 5 changements majeurs de Blender 4.0

1. Améliorations de l’interface utilisateur (UI)

Pour commencer, vous allez adorer les petites touches apportées à l’interface utilisateur dans Blender 4.0. Bien que les modifications soient discrètes, elles sont significatives. L’un des changements les plus remarquables est l’adoption d’un design plat pour l’arrière-plan, ainsi que l’introduction d’un design encoche (notch design), qui donne un aspect plus moderne à l’interface.

Avec la nouvelle mise à jour de l’interface utilisateur, Blender ne se contente pas d’arborer un look plus épuré et moderne. Il nous gâte également avec une palette de couleurs plus riche et plus adaptable. Ce qui est formidable, c’est que vous pouvez désormais piocher des couleurs en dehors de Blender, directement depuis votre environnement Windows. Fini les allers-retours fastidieux entre les applications pour trouver le bon code couleur.

2. Nouveautés en modélisation

En modélisation, Blender 4.0 fait un bond en avant. L’élément phare de cette mise à jour est la fonction « Snap Base ». Cette fonction simplifie grandement la façon dont vous positionnez et alignez vos objets lors de la modélisation. Grâce au « Snap Base », lors d’une transformation, il devient extrêmement simple et précis de déterminer l’endroit exact où vos objets seront alignés ou assemblés. Cette nouveauté rend le processus de modélisation plus intuitif et efficace, surtout pour les travaux nécessitant une grande précision.

Dans la vidéo ci-dessus, le coussin est d’abord déplacé sur le canapé en utilisant la fonction de positionnement standard (qui utilise par défaut l’origine de l’objet). Dans la deuxième tentative, « Snap Base » est utilisé pour définir le point d’alignement au bas du coussin.

Et ce n’est pas tout ! Dorénavant, vous pouvez vous déplacer librement dans la scène pendant que vous transformez vos objets. En maintenant la touche [Alt], vous pouvez vous déplacer dans l’espace 3D tout en exécutant différentes actions comme le déplacement, la rotation, la mise à l’échelle, le glissement des arêtes ou des sommets, et même le rétrécissement ou l’élargissement des objets. Finies les interruptions agaçantes, cette nouveauté rend le processus de modélisation beaucoup plus fluide et agréable.

3. Innovations dans les Geometry Nodes

Abordons à présent les Geometry Nodes dans Blender 4.0, car ils ont franchi une étape importante. La grande nouveauté ? Une « Repeat Zone ». Cette fonction permet aux artistes de répéter une action ou un motif autant de fois qu’ils le souhaitent sur un objet. Cela signifie que vous pouvez créer des designs répétitifs ou des structures complexes en quelques clics, rendant la modélisation procédurale plus accessible et plus flexible, un vrai game changer pour les artistes nodaux.

zone de répétition dans Geometry Nodes disponible dans Blender 4.0
"Repeat Zone" est utilisée pour répéter un groupe de nœuds plusieurs fois. Source: wiki.blender.org

En outre, l’interface des nœuds devient également plus pratique avec des sections repliables. Cela facilite la gestion des groupes importants et des modificateurs. En prime, de nouveaux nœuds font leur apparition. Parmi eux, le nœud de réglage des normales personnalisées, un outil puissant pour affiner les détails de vos créations.

4. Amélioration de l’éclairage dans Cycles

En matière de gestion de la lumière, on découvre dans Blender 4.0 des améliorations passionnantes qui vont franchement changer la donne pour nos scènes 3D. Une des grosses nouveautés, c’est le « Light and Shadow Linking ». Imaginez pouvoir choisir précisément quels objets sont éclairés par une lumière spécifique, ou même quels objets bloquent les ombres. C’est désormais possible !

Cette avancée apporte un contrôle artistique incroyable. Vous pourriez, par exemple, avoir des setups d’éclairage différents pour l’environnement et les personnages dans une même scène. Pensez à un rim light lié uniquement à votre personnage pour le faire ressortir, tout en évitant que les ombres des objets environnants ne le gênent. Cela revient à jouer avec les lois de la physique pour booster l’aspect visuel des créations.

4 rendus Cycles avec des éclairages différents réalisés dans Blender 4.0
Lumières distinctes pour le caractère, l’arrière-plan et le volume. Source: wiki.blender.org (Fernando Alcala)

5. Évolutions en rendu et compositing

Côté rendu et compositing, Blender 4.0 frappe fort ! Le nœud Principled BSDF, par exemple, a bénéficié d’une refonte complète. Plus polyvalent que jamais, il gère désormais une variété impressionnante de matériaux. Envie de rendre un tissu doux ou de la poussière avec réalisme ? Le nouveau modèle « microfibre » pour le Sheen est là pour ça. Et pour les surfaces métalliques, on a maintenant une option de teinte sur les bords, super pratique pour donner du réalisme.

Nouveau noeud Principled BSDF disponible dans Blender 4.0
Nouvelle version du nœud Principled BSDF. Source: docs.blender.org

Pour couronner le tout, Blender 4.0 nous gâte avec le nouveau nœud de filtre « Kuwahara ». Celui-ci permet d’appliquer des effets artistiques pour créer des effets de peinture stylisés. Ça donne envie d’essayer, n’est-ce pas ? Et pour ceux qui ont la chance d’avoir un écran HDR, les rendus seront encore plus impressionnants grâce à une meilleure gamme de couleurs et de contrastes.

Nœud de filtre Kuwahara pour donner aux images un aspect de peinture. Source: wiki.blender.org

Les autres mises à jour et compatibilité

En plus des grandes nouveautés que nous venons d’explorer, Blender 4.0 apporte des ajustements cruciaux en matière de compatibilité et de performances. La politique de compatibilité des fichiers Blender (.blend) a été mise à jour. Ainsi, Blender 3.6 LTS peut lire les fichiers créés avec la version 4.0, mais les versions antérieures ne le peuvent pas. Cela signifie que vos anciens projets restent accessibles, tout en profitant des avantages des nouvelles fonctionnalités.

Côté matériel, il y a des nouvelles importantes. Pour Linux et Windows, la version minimale requise d’OpenGL passe à 4,3. Sur macOS, seul Metal est désormais supporté, avec l’élimination du backend OpenGL. Ces changements assurent une meilleure performance et une plus grande stabilité sur les systèmes modernes, mais peuvent nécessiter une mise à jour matérielle pour certains utilisateurs.

Ces ajustements, bien que techniques, sont essentiels pour garantir que Blender reste à la pointe de la technologie, tout en étant accessible au plus grand nombre.

Conclusion

En conclusion, Blender 4.0 représente une avancée significative grâce à ses nombreuses améliorations et innovations. Toutefois, pour être tout à fait transparent, Blender 4.0 ne constitue pas une révolution, mais plutôt une évolution logique et bienvenue. Cette mise à jour apporte des améliorations ciblées et pratiques, particulièrement utiles pour les utilisateurs débutants et intermédiaires.

Les changements apportés à l’interface, à la modélisation, aux nœuds de géométrie, à l’éclairage et au rendu sont des ajustements fins, pensés pour améliorer l’expérience utilisateur sans bouleverser les habitudes. Même si Blender 4.0 ne réinvente pas la roue, il affine les outils existants, rendant le logiciel plus agréable et efficace. Dans l’ensemble, cette version marque un pas en avant solide pour Blender, consolidant sa place comme un outil incontournable dans le monde de la 3D.

Pour télécharger la dernière version de Blender : c’est par ici.

Un guide PDF gratuit de mes 10 conseils et astuces pour bien débuter avec le logiciel Blender, ça vous dit ?

À propos de l’auteur

Diplômé d’un master en informatique, j’ai adopté Blender comme mon terrain de jeu favori depuis 4 ans. Quand je ne suis pas en train d’explorer Blender ou de regretter mes années Xbox, je tente d’apprendre l’italien à Turin. Et, spoiler : la 3D, c’est plus facile !

Réussissez vos premiers pas dans Blender 3D

Inscrivez-vous pour recevoir un guide PDF comprenant mes 10 conseils et astuces pour bien commencer avec Blender.

Attendez une seconde !
Pour vous remercier de votre visite...

J’espère que vous appréciez cet article sur Blender autant que j’ai aimé l’écrire pour vous. Vous savez quoi ? J’ai rassemblé mes 10 meilleurs conseils et astuces pour bien débuter dans Blender dans un guide PDF pratique, et je serais ravi de vous l’offrir gratuitement. Ça vous tente ? Il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous pour l’obtenir.

PDF gratuit de mes 10 conseils et astuces pour Blender